Ca serre, ça tombe, ça déborde ...

Ca serre, ça tombe, ça déborde ...

Ça serre, ça tombe, ça déborde…

Quelques conseils pour que ça n’arrive plus !

Cela vous est déjà arrivé de craquer sur un magnifique soutien-gorge, de le commander, de l’enfiler… et se rendre compte qu’il est un peu serré ?... et de le porter quand même ?

On se débat toute la journée en tentant plus ou moins discrètement de le replacer… on lance un « ouf » de soulagement quand la fin de la journée arrive, et qu’on peut enfin se libérer…Au mieux on ne garde qu’un mauvais souvenir au pire des traces rouges sur nos épaules et dans le dos…

Dans tous les cas, le si beau soutien-gorge instrument de torture d’un jour, finit au fond d’un tiroir avec celui qui est trop grand, et celui qui est décoloré…

Alors pour ne pas remplir nos tiroirs de si beaux soutien-gorges qu’on ne met pas, on suit quelques conseils simples : 

Conseil n°1 : Prendre ses mesures.

Deux femmes sur trois ne porteraient pas la bonne taille de soutien-gorge ! On se sent moins seules d’un coup !

Prenez un mètre ruban, placez le à plat juste sous votre poitrine et faites le tour de votre buste.

Avec cette mesure reportez vous au tableau ci-dessous pour connaître votre taille.

 

Si votre tour de dos mesure

Votre taille de soutien-gorge est

63 à 67 cm

80

68 à  72 cm

85

73 à 77 cm

90

78 à 82 cm

95

83 à 87 cm

100

88 à 92 cm

105

93 à 97 cm

110

98 à 102 cm

115

 

Pour connaître votre taille de bonnet, on recommence l’opération mais cette fois en plaçant le mètre ruban sur la poitrine, au niveau du bout des seins, sans serrer.

La différence entre votre tour de poitrine et votre tour de dos, vous donnera votre taille de bonnet.

Par exemple : Le tour de poitrine fait 108, et votre tour de dos 93 cm : 108 – 87 = 15. La taille du bonnet est B.

Différence entre vos deux mesures

Votre taille de soutien-gorge est

13 cm

A

15 cm

B

17 cm

C

19 cm

D

21 cm

E

23 cm

F

25 cm

G

 

On pense également à reprendre ses mesures régulièrement, car grossesse, prise de poids, régime, âge sont autant de facteurs qui font évoluer notre poitrine.

Conseil n° 2 : Coup de pouce grâce aux formes

Si l’on ne doit absolument pas tricher sur notre taille de soutien-gorge sous peine d’un inconfort total, les différentes formes de soutien-gorge elles, peuvent nous aider à faire illusion !

Pour celles qui veulent gagner en volume, quoi de mieux que le soutien-gorge à ampliforme avec des petits coussinets sous la poitrine. Ou carrément le push-up qui va galber, remonter et recentrer la poitrine.

Les soutiens-gorge sans armature sont extrêmement confortables seulement s’ils ont des bretelles larges pour compenser l’absence de soutien fort sous le dessous de la poitrine.

Quant aux corbeilles, pour les poitrines plus généreuses, ils vont permettre de remonter la poitrine et de laisser la place à un beau décolleté.

Le soutien-gorge sans couture est idéal sous tous les vêtements, car ils offrent un confort optimal, une liberté de mouvement incroyable, et sans aucune démarcation. Effet seconde peau garantie !

Bref, il n’y a que vous pour savoir quelle type de soutien-gorge vous convient parfaitement ! Alors essayez !

  

Conseil n° 3 : On prend soin de sa lingerie.

Qui dit matière douce, et noble,  si chère à notre peau, dit également fragilité.

Surtout on regarde bien l’étiquette pour ne pas commettre d’impair.

Sauf contre indication spécifiée il est conseillé de laver ses sous-vêtements à 30° maximum, dans un sac spécial lingerie. Et on bannit le sèche linge.

Notre lingerie ainsi bien traitée durera longtemps, sans en altérer le maintien (et les couleurs !).

On n’oublie pas de réajuster ses bretelles après chaque lavage.

Il est conseillé également de ne pas porter le même soutien gorge 2 jours de suite, laissez le se reposer, retrouver son élasticité. Et profitez en pour varier les couleurs.

 

Conseil n°4 : On adapte sa lingerie à sa tenue !

Ça ne vous viendrait pas à l’esprit d’aller en soirée en jogging, tout comme faire vos courses en tenue de soirée ? Et bien pour la lingerie c’est pareil.

A chaque tenue, sa lingerie adaptée, car même si on ne la remarque pas directement (sauf intentionnellement bien sûr) elle joue un rôle capital dans notre allure générale.

Un soutien gorge ouverture devant  sous un profond décolleté, un sans couture sous une robe très près du corps, un bandeau sous un bustier, un bretelles croisées sous un débardeur….

Le choix ne manque pas ! Vous pouvez même ajouter l'accessoire qui fait la différence : l'attache bretelles, pour un soutien-gorge incognito ! 

Nous y reviendrons plus en détail dans un autre article, avec exemples à l’appui !

 

Conseil n° 5 : Gardez les étiquettes !

Si malgré tous ces conseils, le soutien-gorge que vous avez reçu ne convient pas, replacez le dans l’emballage délicatement et renvoyez le, échangez le contre une taille au dessus, une autre forme, une autre matière…

En commandant sur www.luli-lingerie.com vous avez 100 jours pour changer d’avis !

 Voir toute la collection >>

Illustration : Emilie Fiala : http://emiliefiala.blogspot.fr

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: